La journée européenne de l’oenotoursime

L’esprit analytique – ou le ‘qui, comment, pourquoi’ de la journée européenne de l’oenotourisme

La journée européenne de l’oenotourisme est une journée, crée par le réseau européen RECEVIN, dépendant et recevant le soutien institutionnel du parlement européen. En France la médiatisation de la journée a été principalement organisé par Claude Journo, éditeur du magazine ‘Comus et Bacchus’. Depuis 2009, cette journée est fixée au deuxième dimanche du mois de Novembre. Pour participer à cette action d’envergure, les villes et villages adhérents, s’engagent à réaliser sur cette journée des manifestations, évènements, en lien avec le tourisme et le vin.

En France, elle a obtenu le parrainage officiel du Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Européennes et de l’ANEV (Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin). La Fédération Française des Maisons de l’Europe apporte également son soutien.

Pour participer à cette médiatique manifestation, il suffit d’adhérer à l’Association. Les participants reçoivent affichettes, euro-lexiques polyglottes, notamment un vocabulaire du sommelier en six langues…
La liste des participants bénéficie d’une large diffusion, elle est communiquée à tous les médias et publiée dans le magazine ‘Comus & Bacchus’.

Avec la création d’une journée dédiée au tourisme du vin en Europe, avec la participation de plusieurs dizaines de villes en Espagne, Italie, Portugal et France, les acteurs du monde viticole communiquent d’une seule voix, forte et compacte, propageant l’oenotourisme en Europe.

Le message transmit par cette journée est que le tourisme viti-vinicole est unique et très important dans les Etats membres du réseau. Ce tourisme permet non seulement d’animer des territoires du vin, mais surtout il promeut l’utilisation et la connaissance des produits locaux, avec une recherche importante de la qualité qui provient des territoires européens. Tout cela découle de la nécessité d’améliorer et de promouvoir les territoires comme source de revenus, d’atteindre une position concurrentielle sur les marchés et stimuler l’innovation et l’intérêt commercial vers le domaine du tourisme viticole.

L’œil critique ou les faiblesses d’une journée méconnue & malaimée

L’existence de la journée de l’œnotourisme se découvre presque par hasard, en l’occurrence dans le cadre d’un devoir scolaire. On a organisé une mini-enquête de notoriété, auprès des étudiants de la promo 2011/2012 ‘licence pro Œnotourisme et projet culturel’. Cette promo se caractérise par sa grande diversité géographique, couvrant presque toutes les régions viticoles françaises (Champagne-Alsace-Bourgogne-Bordeaux-Languedoc-Val de Loire). Étant toutes et tous passionnés par le vin, par le tourisme et encore plus par l’œnotourisme, c’était surprenant de constater que personne n’était au courant de l’existence de cet événement. Par conséquent, personne n’a déjà participé à un des événements locaux, organisé annuellement le 2e dimanche de novembre.

D’ailleurs en creusant un peu plus profondément, au-delà du discours promotionnel, tel que l’on retrouve sur www.itervitis.eu, on constate que (trop) peu d’actions sont organisées en France ce dimanche-là. On est loin du succès médiatique et intrinsèque de la journée européenne du Patrimoine, qui enregistre annuellement 11 millions de visites, le 2e dimanche de septembre.

Un test rapide sur la world wide web démontre que la Journée semble avoir acquise une plus grande notoriété dans d’autres pays européens, grands producteurs de vin, tel l’Espagne, l’Italie, le Portugal. En tapant ‘el dia del enoturismo’, « google.es » nous énumère une cinquantaine d’initiatives et    « google.it » associe ‘il giorno europeo dell’Enoturismo’ à une liste d’activités organisées du nord au sud, de Modène à Sienne jusqu’à Marsala en Sicile.
Le même moteur de recherche, version française, nous livre beaucoup de lien vers des informations institutionnelles, mais ne rapporte qu’un seul réel événement, organisé en 2011.
Il s’agît d’une randonnée, ayant lieu à Rabastens dans le Tarn. La balade, ‘Dans les pas d’Amédée, le vigneron’, part d’une cave, emmène les promeneurs dans le vignoble, les permettant de rencontrer les vignerons, et conclue autour d’un repas offrant vins et produits du terroir.

Comment expliquer ce manque de notoriété et d’initiatives en France ?

Peut-on supposer qu’en France, la journée européenne s’inscrit dans un calendrier déjà très chargé en novembre. En effet, chaque 3e jeudi de novembre a lieu le lancement du Beaujolais nouveau. Chaque année c’est un événement d’une grande envergure médiatique. D’ailleurs dans le sillage de l’opération com’ Beaujolaise, nombreux sont les caveaux qui promeuvent leurs vins primeurs dans la même période. Il semble donc difficile de détourner l’attention du public pour un autre événement lié au vin, ayant lieu le dimanche précédent.

Ou doit-on supposer que les organisateurs français de la journée ne disposent pas d’un(e) bonne chargé(e) de relation publique, capable de générer un article dans les journaux du dimanche ou un reportage au journal de 13H.

L’œnotourisme en France – portant l’œuf à l’éclosion !

Peu importe les suppositions ou les obstacles. Peu importe si le mot ‘œnotourisme’ soit mal compris par le grand public. La France, pays berceau des grands vins et du tourisme, a mille et une merveilles à dévoiler.
En tant qu’étudiants en licence pro ‘Œnotourisme’, nous lançons un appel au comité de pilotage: contactez-nous début juillet 2012.
Avec notre diplôme en poche, nous serons ravies de relever le défi. Avec vous et pour vous nous rendrons la journée européenne de l’œnotourisme aussi populaire que la journée du patrimoine!

 

 Source image : http://www.voyager-en-images.fr

 

Rédigé par LAMBERT Erika et MARION Iris

 

 

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s